Toutes nos publications Agroenvironnement

Les flux rss du siteImprimer la page

La recherche de références locales est un préalable nécessaire et indispensable pour maintenir la compétitivité des entreprises agricoles locales dans les marchés.

Pour chaque bilan vous trouverez une description du dispositif régional d’épidémiosurveillance, le bilan climatique de l’année et le bilan sanitaire pour chaque maladie, ravageur ou plante parasite.

Le guide des vignobles Rhône Méditerranée est un outil essentiel d’accompagnement des viticulteurs vers une mutation des pratiques culturales. Il est le fruit d’un travail concerté nourri d’un investissement partagé de nombreux organismes consulaires, institutionnels, sociaux et professionnels.

La recherche d’une double performance des systèmes de production et des pratiques agricoles, conciliant compétitivité et respect de l’environnement, est un enjeu stratégique majeur pour les exploitations de Midi-Pyrénées.

Dans ces deux documents (fruits à noyaux et fruits à pépins), vous trouverez une description du dispositif régional d’épidémiosurveillance, le bilan climatique de l’année et le bilan sanitaire pour chaque maladie, ravageur ou plante parasite.

Le réseau de Biovigilance est en place depuis 2012, dans le cadre de la mission de surveillance biologique du territoire déléguée à la Chambre régionale d’agriculture Midi-Pyrénées par le ministère de l’Agriculture (Direction Générale de l’ALimentation). Cette synthèse a pour objet de commenter les données collectées pour les...

Pour chaque bilan vous trouverez une description du dispositif régional d’épidémiosurveillance, le bilan climatique de l’année et le bilan sanitaire pour chaque maladie, ravageur ou plante parasite.

La pression mildiou a été forte et la période de risque relativement longue. Les effets de la maladie sont importants dans les situations qui ont subi de fortes contaminations lors des pluies de mai et juin. Côté ravageurs, on ne déplore que très peu de dégâts sur la zone d’appellation. Dans l’ensemble, les populations de thrips...

Une année sanitaire encore une fois fortement influencée par les conditions climatiques. Tout d’abord avec un printemps frais et humide qui a été favorable au développement des maladies cryptogamiques et au mildiou en particulier. Puis l’automne chaud et sec a favorisé les populations et les dégâts de thrips.

Dans l’Hérault, la zone vulnérable compte aujourd’hui 34 communes dans lesquelles les 10 mesures du programme d’actions régional s’appliquent.

Site financé par :